Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marivaux

  • mais que fait Télérama ?

    OUi que fais le journaliste, le pijiste qui va au théâtre gratuit pour dire que c'est nul, qu'il faut pas y aller, qu'on rigole pas, que la mise en scène est minable et que les acteurs sont minables.

    Ben oui c'est connu, j'ai des goûts à moi, je suis fan de PAtrick Bruel et JOhnny Hallyday et en plus je vais voir les pièces d'OLivier SAuton.

    Alors on a trouvé une baby sitter en or, qui nous comprend, car quand on lui montre combien on gagne, elle nous a fait un forfait correct pour garder nos anges, car oui nos enfants sont adorables... avec les autres.

    Bref hier il faisait beau, on est allé se balader dans le 17 ème, et 16 ème que même si l'euromillion nous fait des grands grands sourires on déménage par là, avec nos tongs à 2 euros, tee shirt à 2,50  et robe à 5.

    Bref nous voilà à l'espace Brémontier   pour aller voir LA Surprise de l'Amour avec Marc Lavoine en guest star si si. 

    Allez je dis la vérité, je me suis marrée, des élèves dignes de comédiens qui ont plus de 20 ans d'expériences si si... future troupe moi je vous dit.  

    Du théâtre classique où on s'ennuit pas, pour être poli, et ça reprend à la rentrée. 

    En plus OLivier donne des cours de théâtre accessible et accessible. Bon c'est pas fait pour moi le théâtre je suis bien trop feignante, car c'est du boulot, et pour sortir ses tripes et autres... aussi fort qu'une psychothérapie, en plus on peut garder notre côté cinglé.

     

    IL ya 7 ou 8 ans voir plus je sais plus, je lui ai bien dit qu'il était pas drôle sans ses one man show.... j'y suis allée au moins 20 fois.

    En plus y a  même de la bombe sexuelle dedans, moi quand je mange du bacon je prend 4 kilos direct mais pas Hélène et ça c'est déguelasse.

    BOn vous m'avez compris hein, et comme vous ne commentez pas, c'est que vous êtes d'accord avec moi.